La culture est l’ensemble

de la production,

de la diffusion

et de la consommation

des produits de l’esprit créateur humain dans le domaine des arts et des connaissances.

 

.
CINÉMALITTÉRATUREARTS PLASTIQUESMUSIQUECOUTURE
MODEFÊTES SPORTSGASTRONOMIEDanse

Définition de tous ces points cités


Sport
A part la prestation des inoubliables triple-champions du Togo,SEMASSI de Sokodé en football,la lutte traditionnelle se fait remarquer en sport.
Cette lutte a lieu au temps du carême ,au clair de lune et dure environ 20 jours. Les ressortissants Tem partout ils sont ont envie de rentrer vivre ces moments de fraternité.Le stade annexe rempli de sable est le lieu de rencontre et de retrouvailles. Un trophée n'est pas mis en jeu,mais la fierté d'y participer fait déjà échos.
Danse
La communauté dispose de beaucoup de danses et certaines tendent à disparaître ou perdent leur importance.
1-Simpa
Elle se pratique toute l'année mais est plus remarquable surtout juste après la fête Adossa.Presque chaque quartier a un groupe et une soirée peut mettre en compétition 2 ,3,4,ou 6 groupes.Les tenues multicolores de chaque groupes sont l'attraction du public.
Les chansons portent sur le moral,les péripéties de la vie actuelle et les solutions à apporter.
2-Takayi
Elle se danse avec les bâtons.Les danseurs forment un cercle et 2 à 2 ils tapent sur les bâtons,Ce qui est plus admirable est la tenue taditionnelle des danseurs dont le tissu s'appelle Sata.Chaque danseur s'habille avec un grand boubou et un pantalon très large lui permettant des actions très libres.
3-Kosso
C'est une danse spéciale pour les femmes et a lieu au lendemain de la fête Adossa.Le stade municipale de Sokodé est plein de femmes en tenue traditionnelle Sata.Les danseuses forment un grand cercle occupant toute la surface du terrain et qui entoure un autre cercle résrvé aux plus jeunes femmes.
4-Albéyila
Elle est une importation arabe et est très implantée dans le coeur de la communauté Tem.La chanson peut être en Kotokoli ou en Haoussa mais la mélodie est en Arabe.
Une soirée peut être entrecoupée par des représentations théatrales ou des comédies.
Les autres danses sont
Kétékpé
Foyissi
Gorogoro
Gbalayo
Baragou

3-Fêtes
1-Le Maouloud
Fête commémorant la naissance du prophète Mohammed en 570 après Jésus-Christ. Le 11 avril 2006.
2- Aïd Al Fitr
Cette fête a lieu le matin du 1er jour de la fin du mois de Ramadan.Pendant un mois lunaire, de l'aube au coucher du soleil, le Musulman doit s'abstenir de manger et de boire. À chaque instant pendant le jeûne, il réprime ses passions et ses désirs. C'est un moyen pour le musulman de se purifier et de gagner le pardon de Dieu. Ce jeûne a lieu tous les ans pendant le neuvième mois de l'année lunaire.

3- Aïd El Kébir
La commémoration du sacrifice d’Abraham Fête musulmane appelée chez les arabes l’Aïd el Kébir (c’est la fête du mouton). Dieu aurait demandé à Abraham d’égorger son fils pour prouver sa foi. Abraham très croyant aurait pris un couteau pour égorger son fils et au moment où la lame toucha son cou, un mouton prit sa place épargnant ainsi une vie humaine.Depuis les musulmans égorgent des moutons pour la fête du mouton.

4-L'Adossa
Fête du couteau.Elle est célébrée au lendemain du Maouloud.Là les Tem font la preuve de la puissance du coran.Chaque danseur essaie de déchirer une partie de son corps avec un couteau tranchant ou avec une lamelle très neuve ,mais rien ne se passe par ce qu'il a déjà bu l'eau sacrée provenant du Coran.C'est un évenement à voir de ses propres yeux car il semble dangeureux et extraordinaire.Nous saluons la mémoire de Baméyi shé Allah qui aurait été l'homme le plus populaire pour cette danse.Les cavaliers font leur course de l'autre côté.C'est une fête qui attire une foule immense.
Remarque
-Le Gadaoou et le Kamakah sont en voie de disparition.
En dehors des grandes réjouissances nationales (souvent religieuses) partagées par la plupart de la population, de très nombreuses fêtes limitées à un village ou même un quartier, se déroulent toute l’année. Ainsi, au gré d’un voyage vous serez certainement amené à être témoin d’une ou plusieurs de ces manifestations. Sachez par exemple que dans les villages (comme dans les quartiers populaires des grandes villes), les évènements de la vie sont célébrés par tout le monde. La communauté entière est conviée à danser sur les rythmes des Tam-tams lors des baptêmes et des mariages. De véritables fêtes, parfois somptueuses, sont organisées souvent dans la rue, sous un chapiteau loué pour l’occasion en même temps que les musiciens. On entend ces derniers de très loin dans le silence des lourds après-midi ensoleillés. Parfois ces fêtes se déroulent dans le cadre plus intime de la cour intérieure d’une maison.


Maintenant ,jouons de la musique selon notre choix:cliquer sur un titre