NOUS VOUS PROPOSONS DES VIDÉOS.

Que fait la France en Afrique?

Discours de Thomas Sankara à Adis Abeba en 1987.

Thomas Sankara,une parole qui reste vivante

Fotos pour l'invitation de la FIPAT: CLIQUER FIPAT

Il y'a des textes que l'on peut appeler "stimulants" nous permettant de prendre conscience de notre retard et de nous mettre à l'oeuvre. Nous avons à notre disposition 3 textes que nous vous invitons à lire avec intérêt:

1-POUR EN FINIR AVEC L'AFRIQUE

2- LES NOIRS NE LISENT PAS ET RESTENT TOUJOURS NOS ESCLAVES

3-LA PAUVRETÉ, C'EST NOS OIGNONS
L'éducation


L'éducation est primordiale.Notre société accuse un retard très énorme.Nous remercions toutes les associations humanitaires qui réalisent des projets dans la région centrale du Togo;dans tous les domaines et surtout dans le domaine éducatif.

En Afrique noire,en matière d'éducation,le Sénégal doit être pour nous une inspiration car il regorge de grosses têtes.
C'est pourquoi il est important de passer en revue la vie et le parcours du littéraire Léopold Sédar Senghor et surtout de l'humaniste scientifique Cheikh Anta Diop.
De plus la génération actuelle des sénégalais de la Diaspora s'organise avec harmonie pour aider leurs frères et soeurs restés au pays.

cliquer Senghor
Cliquer C.Anta Diop

L'ALPHABÉTISATION

Comme dans beaucoup de pays en voie de développement, l'illettrisme et l'analphabétisme sont importants au Togo et sont un frein à la croissance.
L'enseignement public est pourtant d'assez bonne qualité .
Le problème vient en fait des zones rurales qui sont vraiment défavorisées.Les grandes réunions et les campagnes de sensibilisation ont largement contribué à aider ces populations rurales qui ont de grandes difficultés à envoyer leurs enfants à l'école.
Les conditions d'enseignement dans les campagnes sont néanmoins très difficiles.Acheter un stylo de 80 Fcfa(0,12 Euros) à un enfant relève du miracle. Ne parlons donc même pas des livres. Dans les endroits les plus excentrés, il n'y a qu'un seul niveau de classe pour tous les élèves qui étudient avec une simple ardoise sous une paillotte.
Les meilleurs élèves comme les moins bons sont donc vraiment pénalisés.
Beaucoup n'ont pas les moyens d'envoyer leurs enfants en pension ou dans des familles.
A part dans les quartiers les plus pauvres, la situation est plutôt bonne quand à l'enseignement primaire.
Visiter un village ou une petite préfecture dans la région centrale, et vous vous apercevrez que la plupart des enfants ne parlent pas un traître mot de franšais !
Les chiffres sont parlants : 25% de la population seulement est alphabétisée. On peut donc considérer que l'illestrisme touche plus de 70% de la population. Ce sont évidemment les femmes qui rendent ces chiffres si bas puisque 35% des hommes sont alphabétisés (presque un sur deux) alors que chez les femmes ce chiffre et de 20% (une sur cinq)
. En effet, les jeunes filles ont souvent moins de chances de se voir envoyées à l'école. Encore une fois, ces différences s'estompent fortement en région urbaine.
Dans les autres pays on voit même la situation s'inverser petit à petit et des experts pensent que d'ici 8 ans, la population féminine au niveau lycée dans ces régions sera supérieure à la population masculine.
Combien d'écoles primaires et secondaires ne sont pas en paillote?

NB:Il est erroné de constater que la situation de nombreux diplômés de l'éducation n'a aucune issue après tant d'années passées dans les bancs de l'école.